Terreur, de Dan Simmons

Simmons_Dan_Terreur

Comment j'en ai entendu parler ?

Le buzz sur le site du Cafard Cosmique

De quoi ça parle ?

En 1845, une expédition de la Royal Navy menée par sir John Franklin part pour le Grand Nord canadien encore largement inexploré, en quête du mythique Passage du Nord-Ouest : une hypothétique voie maritime permettant de relier l'Atlantique et le Pacifique.
Sous ces hautes latitudes, les eaux sont prises par les glaces une grande partie de l'année, la nuit règne en maîtresse pendant de longs mois, et le froid est glacial. Bref, le succès est loin d'être assuré mais les officiers des deux bateaux, l'Erebus et le Terror, sont optimistes. Mais ça ne va pas vraiment se passer comme prévu...
Ce roman est fondé sur un fait historique. L'expédition est effectivement partie, mais on n'a jamais revu vivant aucun de ses membres. Un certain nombre de vestiges ont été retrouvés par les chercheurs. Dan Simmons a donc extrapolé une histoire à partir de ces recherches.

Mon opinion :

J'ai beaucoup aimé.
On a d'abord un découpage classique, par la vision alternative d'une demi-douzaine de personnages. J'ai été très rapidement attaché au principal, un vieux capitaine irlandais, solitaire, poivrot invétéré et qui souffre d'une maladie tenace : la mélancolie. Pourtant inflexible avec ses subordonnés, y compris avec ses préférés.
Ensuite on a une narration non chronologiquement linéraire, qui peut en rebuter certains par la confusion qu'elle peut amener, mais qui je trouve accentue fortement le caractère inéluctable de toute l'aventure.
Le style est très précis, le vocabulaire de la marine omniprésent (je sais maintenant ce que c'est qu'un mât d'artimon, une hune de misaine, etc.). Un grand coup de chapeau au traducteur pour ce travail magnifique.
L'ambiance est là, oppressante, étouffante. J'ai eu froid, j'ai eu faim, j'ai eu peur.
Je me suis senti complètement étranger sur cette terre hostile.
Il y a quelques scènes d'action haletantes, des scènes gore aussi. Mais on n'est pas dans l'excès.
Et la lente descente des marins dans la barbarie est très marquante.

Je n'ai en revanche pas été complètement convaincu par la fin, plutôt abrupte.

Du tout bon, donc, si vous aimez les récits d'expédition et le fantastique teinté d'horreur.