69, de divers auteurs

69

De quoi ça parle ?

Une anthologie de textes de science-fiction et de fantastique ayant pour thème l'érotisme.

Mon opinion :

Une belle couverture, un sommaire alléchant, ce livre avait tout pour plaire. Et, même si j'ai préféré certains textes à d'autres, j'ai pris plaisir à lire chacune des nouvelles : toutes assez courtes et de style, d'atmosphère bien différents. On passera sur certaines petites coquilles peu gênantes dans le texte (j'ai un oeil qui s'affûte pour ça). Et surtout, certaines nouvelles m'ont fait découvrir des auteurs dont je n'ai maintenant qu'une envie : lire les livres.
Les nouvelles que j'ai préférées :

  • Eddy Merckx n'est jamais allé à Vérone de Stéphane Beauverger : un texte court, sans une once de SF ou de fantastique, superbement écrit, et qui génère une sorte de mélancolie dorée des plus agréables. Et quel titre ! Faut que je tâte du Déchronologue du même auteur !
  • Saturnales de Maïa Mazaurette : Un texte de SF plein d'humour, avec une narration idéalement maîtrisée, et avec un arrière-goût glaçant de dystopie. Et j'y ai retrouvé le ton libre et sans complexe qui baigne le blog de l'auteur (Sexactu).
  • Misvirginity de Daylon : Dans un tout autre genre, un texte qui fait penser à Blade Runner et aussi un peu à Dr Adder de K.W. Jeter. Cru, violent. Un style peut-être parfois un peu maniéré mais tellement tranchant. Un texte qui peut être lu ici, et vous pourrez en profiter pour entrer dans l'univers de l'auteur, qui est aussi un illustrateur reconnu.
  • Camélions de Joëlle Wintrebert : Tout simplement magnifique. De la pure SF, un point de vue féminin, de l'érotisme appuyé, sauvage. Le genre de texte qui reste dans un coin de la mémoire.

Les autres m'ont moins marqué. J'ai préféré les textes SF aux textes Fantastiques qui me parlent nettement moins. Ah, autre précision : tout reste soft, on ne verse pas dans le porno et c'est tout aussi bien, même si certaines descriptions sont très suggestives.
Un bon moment, donc, et en ce qui me concerne au moins deux auteurs à suivre.

A lire aussi : L'avis de Lhisbei