Sillage, T. 12 : Zone franche, de Morvan et Buchet

sillage

De quoi ça parle ?

Sillage est une procession de vaisseaux spatiaux de toutes origines, abritant une multitude de créatures intelligentes d'origines différentes. Parmi elles, une seule humaine : la jeune Nävis, devenue agent spécial de choc, du fait que la race humaine est la seule qui ne soit pas un tant soit peu télépathe... Pour l'heure, elle doit retrouver un assassin qui l'a manipulée et qui lui a fait provoquer une catastrophe sur l'un des vaisseaux de Sillage...

Mon opinion :

Même s'il y a bien longtemps que la magie des premiers tomes s'est pour moi estompée, il reste dans cette série un parfum de pure SF vraiment pas déplaisant. Alors c'est vrai que je lis peu de BD, donc je peux difficilement comparer les dessins avec d'autres, mais j'ai lu cet album avec un certain plaisir. De beaux décors, des créatures diverses et variées (mais qui sont toutes très anthropomorphes tout de même), un scénario sympa... même si le problème de ces séries est qu'on a toujours envie de relire les épisodes précédents pour mieux comprendre l'histoire de l'album en cours. Et même si ici on a l'impression que ça va très vite et qu'on reste sur un peu sur sa fin.

Bien sûr je suis obligé de lire la suite. Je veux savoir si l'héroïne,  qui grandit au fil des albums et gagne en maturité (et devient aussi plus sombre), retrouvera la trace de l'Humanité ou si elle est effectivement la dernière de son espèce... J'espère quand même que ce n'est pas parti pour s'éterniser.