04 septembre 2009

Ceux qui prennent la poussière

Parce que je ne suis pas parfait et qu'il m'arrive aussi de me fourvoyer, voici 4 romans que j'ai entamés et dont le marque-page reste désespérément bloqué au même endroit. Si vous les avez lus et appréciés, n'hésitez pas à m'encourager à les reprendre. Je n'aime pas ne pas terminer un livre, fût-il une déception.

Les Tours de Samarante, de Norbert Merjagnan (60% de lecture)
Voilà un livre dont le pitch ne m'attirait pas vraiment mais que j'ai commencé à cause du buzz autour de ce "premier roman". Je dois dire que le premier chapitre m'a simplement scotché. Style recherché, personnages crépusculaires, humour un peu décalé... Mais au fil du roman, je me suis perdu. Dans le style bien sûr, dont les circonvolutions ralentissent parfois notablement la lecture; et dans le scénario dont les vagues réminiscences cyberpunk ne m'ont pas attiré. Pourtant on a une galerie de personnages intéressants. Mais ça n'accroche pas. Peut-être que la fin me brancherait plus. A voir.

Les Déserteurs Temporels, de Robert Silverberg (40%)
Silverberg + voyages dans le temps, voilà qui aurait dû me plaire. Mais non. C'est en effet une histoire assez molle, quoique pas inintéressante. Le style est un peu vieillot, il manque de l'énergie. Bref, pas très passionnant. Il faut dire que ce roman ne fait pas partie des chefs d'oeuvre du Maître. Pas sûr que je le reprenne, celui-là. Enfin bon, j'ai lu Le Fils de l'Homme jusqu'au bout, alors je peux le faire.

Le Souffle du Temps, de Robert Holdstock (35%)
Alors celui-là je ne comprends pas, on me l'a conseillé, on m'a dit que c'était génial, mais non, pas moyen de rentrer dans l'histoire, c'est comme si les personnages, les décors, les actes coulaient comme du sable entre mes doigts. Je ne sais pas si c'est la traduction ou la façon d'écrire de Holdstock qui n'évoque rien chez moi. Je pense plutôt que je n'en ai pas encore trouvé la clé. Ca me titille.

Parleur ou les Chroniques d'un Rêve Enclavé, de Ayerdhal (80%)
Celui-là ça fait au moins 4 ans qu'il est là. Je n'ai pas la force de terminer cette belle utopie parce que je sais très bien comment elle va se finir. Mais ce livre est magnifique. Lisez-le. Et terminez-le.

Posté par Papa Fredo à 21:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Ceux qui prennent la poussière

    Encouragements

    Papa Fredo, juste parce-que c'est toi, pour te rendre service, voici quelques encouragements:

    Au boulot, fainéant !!!
    ^^

    Posté par Christophe, 07 septembre 2009 à 09:40 | | Répondre
  • @Christophe > Merci pour ces gentils encouragements. Si seulement mon boulot consistait à passer mes journées à bouquiner !

    Posté par Papa Fredo, 11 septembre 2009 à 22:54 | | Répondre
  • Souquez ferme

    J'ai pour ma part réellement apprécié "Les tours de Samarante". Le style a été sans doute l'un des aspects de ce roman qui m'est le plus marqué. J'attends la suite avec impatience en ce qui me concerne.

    Posté par El Jc, 04 octobre 2009 à 11:33 | | Répondre
Nouveau commentaire