La chambre des morts, de Franck Thilliez

thilliez

Comment j'en ai entendu parler ?

Une amie

De quoi ça parle ?

Deux types renversent de nuit un piéton, au milieu d'un champ d'éoliennes. L'homme est mort. Il transportait deux millions dans un sac. Les deux gars décident de se débarrasser du corps et d'empocher l'argent... Mais le l'homme n'était pas là par hasard évidemment...

C'est le point de départ de l'intrigue de ce thriller, à mi-chemin du polar et de l'horreur, avec comme héroïne une brigadier de police et jeune maman célibataire, un peu borderline...

Mon opinion :

Ca faisait un moment que je n'avais pas lu de thriller. Celui-ci est plutôt efficace : construction très cinématographique, héros attachants, méchant très glauque. J'ai beaucoup aimé les décors et les descriptions des paysages du Nord Pas de Calais (c'est chez moi). Quelques scènes sont très bien décrites (la visite chez le vieux Léon par exemple).
Le style, quant à lui, est tout sauf plat, ce que l'on aurait pu redouter pour ce genre de roman. Un bon point donc. En revanche, si certains passages sont brillamment écrits, j'en ai trouvé d'autres plus lourds, avec parfois des images curieuses et un abus de métaphores de temps en temps à la limite du grotesque (pour moi), ce qui a un peu gêné le rythme de ma lecture.
Côté scénario, rien de bien neuf, les réminiscences du Silence des Agneaux étant omniprésentes jusque dans le prénom d'un des personnages. Pas trop de gore non plus, en tout cas pas pour un coeur bien accroché comme le mien.
Bref, rien de bien exceptionnel en ce qui me concerne.
Je ne dois pas trop accrocher à ce genre de romans, tant pis.