Le cycle de Tschaï, de Jack Vance

tschai

De quoi ça parle ?

Adam Reith est l'unique survivant d'une expédition terrienne sur la planète Tschaï, située à 212 années-lumière de la Terre. Il va devoir apprendre à connaître les quatre races extra-terrestres autochtones et... les humains qui habitent aussi là, et pour qui la Terre est un mythe. Notre héros devra affronter moult péripéties avant de pouvoir regagner son monde natal.

Mon opinion :

Cette édition est l'intégrale du cycle, composée à l'origine de quatre romans. L'histoire est dramatiquement linéaire, le style incroyablement lapidaire. On a l'impression de suivre les aventures, par ailleurs fort sympathiques, d'une sorte de James Bond interstellaire, mais en accéléré. Les bonnes idées pullulent, le monde de Tschaï est fascinant, mais c'est comme si Vance n'avait pas le courage de développer ce qu'il écrit, comme si ça ne l'intéressait pas d'approfondir son histoire. Certaines situations complexes sont "torchées" en dix lignes. Quant aux personnages, ils sont désespérément peu développés. J'ai parfois eu l'impression de lire de la SF d'ado, cela dit sans aucune condescendance.
Bref, sur 800 pages, on se lasse assez vite. En fait, ça m'a donné plutôt envie de lire la bande dessinée qui en a été tirée...
Voilà, donc pour ce pavé qui a été lu dans le cadre du Défi Crazy SF Planet Opera.

D_fi_SF_2010

D'autres planet opera qui valent le détour :

* Dune, de Frank Herbert (au moins les deux premiers)
* Solaris, de Stanislaw Lem (attention chef d'oeuvre)
* Hyperion, de Dan Simmons
* Marée Stellaire, Elevation et Rédemption de David Brin